Droits humains, diversité et globalisation

Orientation de la Maîtrise universitaire en Sciences sociales

sciences_sociales_2.jpg (Crowd of anonymous people walking on busy city...

La circulation croissante des individus, savoirs, technologies, pratiques, normes et politiques aux différentes échelles territoriales constitue un enjeu majeur du processus de globalisation. Réciproquement, la globalisation et la production de normes au niveau transnational affectent la façon dont les individus se mobilisent localement et nationalement.

L’orientation se nourrit des apports de la sociologie historique et politique, de la sociologie du droit, de l’anthropologie et de la psychologie sociale. Elle se construit autour du travail d’archives, d’approches ethnographiques, d’entretiens biographiques et d’enquêtes qualitatives et quantitatives.


***************************

Ce qu'ils·elles en pensent

gina_wirz.jpg

"En tant qu'étudiante étrangère, l'orientation « droits humains, diversité et globalisation » m'a permis d'acquérir et d'élargir des compétences théoriques, méthodologiques et analytiques pour mon avenir professionnel et académique.

L'approche interdisciplinaire permet la compréhension sociale, juridique et politique des dynamiques transnationales. Depuis une perspective intersectionnelle, les apports de la sociologie politique et du droit m'ont permis de situer et d’analyser des réalités complexes tant en Suisse que dans d'autres contextes.

Dans mon cas, l'intérêt porté à la dynamique de genre dans la migration forcée, ainsi que l'étude d'autres phénomènes sociaux tels que les conflits armés et les processus de paix, ont été consolidées grâce à la formation acquise dans cette orientation"

Gina Wirz

sylvia_trieu.jpg

"L’orientation « Droits humains, diversité et globalisation » m’a permis d’avoir une meilleure compréhension des enjeux concernant les différents types de circulations notamment des individus, des normes et des pratiques. Mêlant théories et pratiques, la diversité des cours donne une vision d’ensemble du processus de globalisation et donne aussi l’occasion de rencontrer des professionnel.le.s des domaines connexes.

J’ai particulièrement apprécié les possibilités qui s’offrent aux étudiant.e.s. Passionnée par les thématiques en lien avec l’éducation, j’ai pu faire mon mémoire sur l’accès à l’enseignement supérieur en Chine, ce qui m’a permis de faire un échange et de tisser des liens entre la Suisse et la Chine pour d’éventuelles opportunités de carrières entre les deux pays."

Sylvia Trieu

portrait_blanc.jpg

"Mais alors concrètement, ça te sert à quoi ce que t’étudies ?" Si, concrètement, la formation de l’orientation de Master « Droits Humains, Diversité, Globalisation » ne m’a pas offerte un métier, elle m’a par contre permise d’acquérir des compétences à faire valoir dans une pluralité de domaines : d’une part des compétences générales en sciences sociales ; d’autre part des compétences spécifiques liées à l’observation, l’analyse et l’interprétation des problématiques liées aux droits humains, à la diversité et la globalisation.

Grâce à l’exercice et l’apprentissage de différentes méthodologies, approches disciplinaires et contenus théoriques, j’ai appris à appréhender et déconstruire la manière dont s’articulent de manière dynamique et mutuelle des problématiques locales, situées, voire individualisées, à des enjeux transnationaux et interculturels, dans un contexte de globalisation. J’ai notamment été marquée par la sensibilisation et la déconstruction des enjeux sociopolitiques, historiques ou encore identitaires, relatifs aux luttes pour la reconnaissance de mémoires collectives et droits humains en contextes post-guerres, post-coloniaux, racistes, capitalistes et patriarcaux.

Emmanuelle Gentil-Guillaume

portrait_blanc.jpg

"J’ai eu beaucoup de plaisir à faire ce master dont l’atout majeur repose sur la diversité des cours proposés ainsi que le riche panel d’intervenant.e.s qui apportent une dimension très concrète à cette orientation. Durant cette formation, nous abordons à la fois des thématiques liées aux inégalités sociales, raciales et genrées mais également les différents enjeux liés à la globalisation, à la circulation des personnes et des idées.

Ce que j’ai particulièrement apprécié c’est la liberté qui nous est donnée en terme de choix de sujets pour nos recherches, ce qui nous permet de réellement nous approprier cette formation et de l’orienter en fonction de nos intérêts et de nos perspectives d’avenir. Aussi, dans le cadre de mon master en droits humains, diversité et globalisation, j’ai eu l’opportunité de découvrir le fonctionnement des mécanismes ONUSIENS et de participer à un groupe de travail. J’ai pu ainsi avoir une vision plus concrète des différents enjeux liés à la lutte pour les droits de l’homme."

Sonia El Rhazi

Suivez nous:  
Partagez: