Lucien Genoud, étudiant à l'UNIL et entrepreneur

L’idée de votre entreprise est née durant le Bachelor en biologie...

C’était en 2017, pendant le cours de troisième année « Être entrepreneur en biologie ». La partie pratique consistait à développer un projet de start-up. À l’époque, des brasseurs nous disaient devoir se cantonner à quatre ou cinq souches de levure sèche pour fabriquer leurs bières. Et impossible de s’approvisionner en levures liquides suisses. Avec quatre amis, dont Hugues de Villiers de la Noue, l’actuel coprésident, nous avons imaginé produire des levures fraîches sur mesure. Levatura était née. L’entreprise a été baptisée en référence à une herbe utilisée au Moyen Âge pour ensemencer le moût et faire fermenter la bière.

Au printemps 2019, c’est l’inauguration de vos locaux à Épendes, dans le Nord vaudois

Nous sommes le seul producteur suisse de levures de bière. Dans la majorité des cas, nous commandons les souches auprès de fabricants, tous à l’étranger, puis les faisons proliférer dans notre laboratoire pour fabriquer de la levure fraîche que nous vendons sous forme liquide. Jusqu’ici, nous en avons distribué plus de 5000 litres à 40 brasseries romandes. Sur demande, nous créons aussi des souches. À l’abbaye de Saint-Maurice, nous avons par exemple capturé une levure sur un parchemin de 1319 ! Elle sert aujourd’hui à brasser la bière blanche de l’abbaye.

Ce qui vous plaît dans votre travail ?

Hugues s’occupe de la production, moi de la comptabilité et des relations clients. J’ai toujours eu la fibre entrepreneuriale et Levatura réunit deux mondes entre lesquels je navigue depuis longtemps : l’économie et la biologie.

Comment conjuguez-vous cette activité avec vos études ?

Nous avons terminé notre bachelor à l’été 2018, puis nous nous sommes consacrés à 100% à l’entreprise durant un an. En septembre 2019, Hugues s’est lancé dans un Master en sciences moléculaires du vivant et j’ai entamé un raccordement pour accéder au Master en management de la Faculté des hautes études commerciales de l’UNIL. Chacun continue d’assumer ses tâches au sein de Levatura. Mais nous avons engagé une personne pour nous soutenir, en particulier dans la production.

Interview publiée dans Échos du vivant n°10, une publication de la Faculté de biologie et de médecine de l'UNIL à l’intention des gymnases et lycées romands.

Texte: M. Affentranger

Photo: F. Imhof

Suivez nous:  

lucien_genoud.jpg (Lucien Genoud)

Pour aller plus loin

Partagez:
Unicentre  -  CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 21 30
Fax +41 21 692 21 35