Alimentation durable

| Fixer des objectifs | Evaluer l'impact environnemental | En savoir plus
 

Un tiers de la pollution environnementale est liée à la nourriture consommée, sans compter les impacts sociaux et économiques négatifs engendrés par une alimentation mondialisée. Le choix de ce que nous mangeons est un facteur important pour la durabilité.

Chaque jour sur le campus de Dorigny, plus de 2’500 repas sont servis, pour lesquels il est important de garantir un équilibre nutritionnel à des prix abordables.

L’UNIL encourage ses mandataires de restauration à favoriser certains modes de production et de promouvoir une alimentation plus durable auprès de sa communauté.

Fixer des objectifs

Cadre de référence pour une offre alimentaire équilibrée et durable à l’UNIL

Pendant plus de 40 ans, l’UNIL a fait une distinction claire entre la gestion des activités d’enseignement et de recherche et celles relevant de la gestion opérationnelle du campus. L’offre de restauration a longtemps été considéré comme un service que l’institution doit fournir à sa communauté. Toutefois, la Direction réalise que les comportements alimentaires se modifient et sont porteurs de valeurs culturelles, environnementales et éthiques, auxquelles l’institution doit s’efforcer de réfléchir.

Dans le contexte d'un campus vivant 24h/24h où des membres de la communauté seront davantage amenés à s’approvisionner en nourriture sur le site,  quelle offre alimentaire l’UNIL veut-elle leur offrir ?

Dans ce sens, la Direction de l’UNIL, appuyée par ses commissions d’alimentation et de durabilité a crée un cadre de référence qui connecte l’alimentation avec les enjeux stratégiques de l’UNIL, à savoir la durabilité et la santé de sa communauté. Ce document sera contraignant pour tous les nouveaux restaurateurs du campus dès 2020.

Evaluer l'impact environnemental

Pour évaluer l’impact environnemental des deux principaux prestataires, les Restaurants Universitaires (Unithèque) et SV Group (Géopolis), l’UNIL a mandaté la société Beelong. Elle gère l’outil du même nom qui évalue le bilan environnemental des aliments achetés par les restaurateurs en analysant leur impact selon cinq critères:

  • Provenance
  • Saisonnalité
  • Mode de production
  • Climat et ressources
  • Transformation des produits

 

Beelong: Résultats 2018 - SV Group

SV Group obtient la note de C-, équivalent à une note chiffrée de 3.86/6

Beelong_2018_SvGroup.jpg

Principaux points forts:

  • L’excellent respect de la saison pour les fruits et les légumes
  • La maîtrise des protéines animales (11%)
  • L’importante proportion de poissons labellisés (45%)

Points à améliorer:

  • La part des produits suisses pour les viandes, les poissons et les produits manufacturés
  • La part des produits venant d’au-delà de l’Europe pour les produits d’économat, manufacturés et les poissons
  • La part des produits manufacturés ou transformés
Beelong: résultats 2018 - Restaurants Universitaires, Da Nino

Da Nino obtient la note de C-, équivalent à une note chiffrée de 3.86/6

Beelong_2018_DaNino.jpg

Principaux points forts:

  • Le respect de la saison pour les fruits et les légumes
  • La proportion de poissons labellisés (36%)
  • La part des produits bruts

Points à améliorer:

  • La part des produits suisses pour les viandes, les poissons et les produits manufacturés
  • La part des poissons venant d’au-delà de l’Europe
  • La part des produits carnés et particulièrement la volaille brésilienne
  • La proportion de produits labellisés, particulièrement les produits étrangers

TOP ^

En savoir plus

La restauration à l'UNIL: horaires, menus, Commission d'alimentation, zone pique-nique,...: unil.ch/restos

Déchets de cuisine, restes de repas,... se transforment en biogaz depuis 2009

Empreinte environnementale de l'alimentation: l’écologie au menu, OFEV - fév.2017

Charte végétarienne: engagement des restaurateurs pour une évolution de l'offre végétarienne

Série de 14 vidéos: alimentation durable, energie-environnement.ch - oct.2018

TOP ^

Suivez nous:    
Partagez: